Coupe du bois et broyage

Les conseils Pubert sur le broyage des branches

Le broyage et compost

DES CONSEILS POUR RÉDUIRE VOS DÉCHETS VÉGÉTAUX ET LES RECYCLER 

Le broyage est la technique idéale pour réduire rapidement et de façon considérable vos déchets végétaux. Ils peuvent par la suite être recyclés en paillage ou compost afin d’aider le développement de plantations futures. Voici des conseils pour utiliser à bon escient votre matériel de broyage et recycler vos broyats.


POURQUOI BROYER LES VÉGÉTAUX?

L’entretien d’un jardin nécessite la taille régulière d’arbres, arbustes et haies d’ornement, l’élagage produit rapidement un volume important de branches et déchets végétaux dont on veut se débarrasser. Une fois le bois de chauffage extrait des branches coupées, deux solutions s’offrent à vous : le transport vers une déchetterie ou le recyclage des ces déchets en paillage de sol et compostage écologique à l’aide d’un broyeur. Brûler les déchets verts est polluant et interdit.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU BROYEUR PUBERT

Le broyeur de branches est conçu pour absorber les branches et déchets végétaux, les couper, les déchiqueter puis les souffler sous forme de copeaux. C’est un appareil compact et autonome que l’on peut déplacer en le tirant à l’aide de sa poignée et ses 2 roues pour le positionner au plus près de la tâche à effectuer. Il est muni d’un moteur électrique ou thermique selon la capacité nécessaire. Le système de coupe innovant est composé d’un rotor à inertie muni de couteaux et de lames de broyage et d’éjection. En effet la branche est d’abord sectionnée en morceaux par les couteaux positionnés sur le rotor en rotation. Ces morceaux sont ensuite déchiquetés par une ou plusieurs lames de forme spécifique. Une soufflerie importante générée par la rotation des pales éjecte les copeaux ainsi créés par une goulotte « girafe ». Ce qui permet la récupération du broyat en hauteur, directement dans une remorque ou une brouette.

Son stockage est optimisé par sa goulotte de chargement  amovible et positionnable sur le corps de la machine.

ELECTRIQUE OU THERMIQUE ?

Modèle électrique : Il sera à raccorder par une rallonge à une prise secteur, il dispose d’un moteur électrique de 2500W. Il permet de broyer des branches de diamètre modéré. Son démarrage est facile à l’aide d’un simple interrupteur. Il est peu bruyant, pas trop lourd et facile a ranger dans un coin de son garage. Il necessite très peu d’entretien.

Modèles thermiques : Ils sont complètement autonomes. Équipés d’un moteur thermique à essence, il suffit de remplir le réservoir et ils peuvent être utilisés n’importe où. Selon le modèle il peut couper des branches jusqu’à 5cm de diamètre. Son moteur nécessite un peu plus d’entretien que le modèle électrique, mais pas plus que votre tondeuse.

CONSEIL D’UTILISATION

Une fois le moteur démarré, il suffit d’introduire les branches dans la goulotte pour qu’elles soient avalées par la machine. Un gabarit permet de vérifier le diamètre maximal des branches pouvant être broyées.

Astuces : Passez le feuillage en même tant que les branches, le mixage bois / feuilles permet un broyage fluide et continu. Lorsqu’il s’agit de feuillus ou déchets verts, il est conseillé de les mettre en attente après découpe, afin qu’ils sèchent. Une fois secs, ils seront facilement broyés par votre machine.

Résultat : Le broyeur réduira vos déchets végétaux jusqu’à 10 fois leur volume. Vous obtiendrez un copeau très utile et bien calibré pour être utilisé soit en paillage de sol ou pouvant être composté sans problème.Le paillage est à étaler au sol autour de vos arbustes et plantes, il conserve l’humidité et la fraîcheur de la terre vous évitant les arrosages. Comme c’est une matière organique et végétale, en se décomposant il fertilisera et enrichira votre terre.

Sécurité : Les machines ont été conçues pour être ergonomiques, efficaces et robustes, sans négliger la sécurité de l’opérateur. En effet, la chambre de broyage et la goulotte d’éjection sont entièrement métalliques et closes. Une trappe de débourrage permet de la vider si besoin, son ouverture arrête automatiquement le moteur. La longueur de la goulotte de chargement empêche la main d’atteindre les éléments coupants.

Entretien : Pensez à faire affûter les couteaux pour un travail optimal. Pour finir, nous conseillons l’utilisation de gants, casque antibruit et lunette de protection.

LA COUPE DU BOIS

Le bois occupe une place importante parmi les énergies les plus utilisées en France et est considéré comme une énergie facile d’accès. Moins polluant et moins onéreux que le fuel, le bois est disponible en grandes quantités sur l’ensemble du territoire. Selon les préférences, les besoins et le matériel de chacun, il peut être consommé sous différentes formes.

Quand le couper : il est préférable de ne plus couper de bois après le 15 mars car il faut attendre que la sève redescende avant de couper son bois. La période idéale est entre octobre et mars, le bois n'a plus de sève, il brûle donc plus longtemps et encrasse moins l'insert.

Quel bois : le chêne, le hêtre, le charme, l'érable, l'érable, l'orme et d'autres encore sont les plus rentables car ils promettent une combustion lente dû à leur pouvoir calorifique élevé. 

Son utilisation : le temps de séchage des stères de bois est d'un an minimum, au mieux deux ans. Tant que votre bois n'est pas sec, il s'enflammera mal et produira peu de chaleur. Ayez la patience de bien faire sécher votre bois et ainsi vous chauffer correctement tout l'hiver.